Il pleut, il pleut …….jackpot à Sin City

 Les fortes pluies et le vent de vendredi dernier ont inondées certaines rues de la ville. Cela m’a donné envie de vous parler des meilleurs moments de l’année pour venir visiter Sin City.

 Image

Même si les conditions climatiques n’ont pas grande influence sur le succès de notre shopping. En effet,  les centres commerciaux sont tous climatisés, d’ailleurs je me ballade toujours avec mon petit gilet  car même en août il caille à l’intérieur.

A l’extérieur en revanche, c’est une chaleur de plomb sèche ……..

En été, la température moyenne oscille entre 33°C et 38°C. La nuit, les températures baissent très peu. 

Le climat est désertique avec près de 300 jours d’ensoleillement par an et une température moyenne annuelle approchant les 20°C.

Les précipitations annuelles atteignent les 100 mm quand tout va bien.

A l’inverse, les hivers sont plutôt frais avec une température moyenne de 7°C en décembre et en janvier. Les journées restent agréables.

Les périodes idéales sont à mon avis les mois de mars , avril ainsi que septembre  et octobre.

Image

 

Histoire de la ville

Image

L’histoire veut que le « lieu » ait été découvert en 1829 par un jeune Mexicain qui voyageait vers la Californie. Situé dans une région désertique, l’endroit est pourvu de sources d’eau naturelle et le jeune Mexicain donne très vite le « bon filon » à d’autres voyageurs (ou migrants) qui souhaitent « faire de l’eau » avant de poursuivre vers la Californie. Le site est baptisé Las Vegas, qui signifie en espagnol « Les Prairies » (en opposition au désert qui entoure le lieu).

Image

Las Vegas ne reste toutefois qu’une étape de ravitaillement. L’endroit n’est habité que par quelques personnes. En 1855, les choses prennent une nouvelle tournure avec l’arrivée d’une expédition mormone. Les Mormons souhaitent en effet créer autour de Las Vegas un État « à eux ». La région ne fait pas encore partie de l’État fédéral des États-Unis. L’installation mormone est toutefois un échec, par faute du manque d’eau disponible. Les Mormons quittent les lieux en 1957. L’armée américaine investit alors l’endroit pour y créer une base de relais entre l’Est et l’Ouest des États-Unis. Une voie de chemin de fer traverse bientôt la ville qui se développe peu à peu, mais qui reste une toute petite bourgade.

Dans les années 1930, la construction du barrage Hoover permet à Las Vegas (qui a acquis son statut officiel de « ville » en 1911) de croître de manière spectaculaire. En 1931, la légalisation des jeux d’argent dans l’État du Nevada fait entrevoir de nouvelles sources de revenus. Mais Las Vegas est l’une des rares villes de l’État à « résister » à la fièvre du jeu… jusqu’en 1945 et l’apparition des premiers casinos et hôtels.

Il faudra toutefois attendre les années 1970 pour que Las Vegas commence à prendre le visage qu’on lui connaît aujourd’hui. Les hôtels poussent un peu partout, les casinos avec (ou le contraire !). La ville devient en quelques années LA nouvelle place forte du tourisme du jeu dans le monde.

Image